Share |

L’éducation populaire en mouvement

Les associations membres du Cnajep réunies hier en Assemblée Générale, face aux enjeux qui traversent la société, réaffirment la diversité, la vivacité, l’inventivité et la modernité de l’éducation populaire.
 
Une force vive de la société
 
L’éducation populaire aujourd’hui en France, ce sont 500 000 associations, 6 millions de bénévoles et près de 680 000 salariés mobilisés dans des domaines aussi divers que l’éducation, la culture, les loisirs, l’accompagnement social, la défense des droits de l’Homme et du cadre de vie, la formation et l’insertion, le logement, les actions européennes et internationales...
 
Par leurs pratiques et leurs actions au plus près des populations et des territoires, ces associations portent un projet d’épanouissement individuel et de progrès social pour tous.
 
Une réponse aux enjeux sociétaux
 
Nourries de cette ambition, les associations de jeunesse et d’éducation populaire sont fortement mobilisées pour répondre aux défis de notre temps. Face à la crise économique et sociale, au malaise démocratique, aux problématiques environnementales, nous tissons du lien et développons des alternatives éducatives, culturelles, sociales et citoyennes.
 
Si nous mesurons l’urgence à agir afin d’apporter des réponses à la précarisation et à la paupérisation de la société, il nous semble tout aussi essentiel de prendre à bras le corps la question démocratique. Les récentes élections municipales et européennes sont là pour rappeler qu’il y a une urgence à reconnaître les individus, notamment les jeunes, comme des citoyens à part entière et à recréer le lien de confiance qui constitue le ciment de notre démocratie.
 
Agir par l’éducation populaire
 
Agir par l’éducation populaire, c’est développer un projet politique qui, refusant tout fatalisme, permet d’accompagner les aspirations et les attentes des citoyens.
 
La contribution des associations de jeunesse et d’éducation populaire s’inscrit de fait dans une mobilisation plus large, qui se doit de mieux prendre en compte l’ensemble des âges de la vie et d’articuler les enjeux locaux, nationaux et européens.
 
Acteurs d’aujourd’hui, nous sommes prêts à prendre toute notre place dans la co-construction d’un projet politique ambitieux pour la jeunesse et l’éducation populaire.
 
Acteurs de demain, nous nous donnons rendez-vous à l’automne pour une rencontre des acteurs de l’éducation populaire destinée à valoriser nos initiatives et à soutenir notre capacité à inventer de nouvelles formes d’action.
 


 

CONSTRUIRE L’EUROPE DE DEMAIN

Le 25 mai prochain, les citoyens européens sont appelés aux urnes afin d’élire leurs représentants au Parlement européen. L’enjeu est de taille pour une Europe qui peine à susciter l’adhésion et la mobilisation, comme en témoigne le très faible taux de participation enregistré lors des dernières élections européennes, en particulier chez les jeunes.

Pourtant, les 96 millions de jeunes que compte l’Union européenne partagent un destin commun, celui d’une génération qui subit de plein fouet les effets de la crise et qui peine à être reconnue comme un acteur à part entière de la société. Une jeunesse qui aspire au changement, aussi, et qui est appelée à relever de nombreux défis.

L’Europe a donc un rôle essentiel à jouer afin de répondre aux besoins et aux attentes de sa jeunesse. L’Europe doit être un moteur, un aiguillon, un ensemblier des politiques qui contribuent à l’émancipation des jeunes.

Des actes ont déjà été posés au niveau européen, des chantiers stratégiques ont été identifiés. Nous appelons les eurodéputés à poursuivre cette ambition, et à faire de la jeunesse une priorité des politiques européennes.

Si elles concernent la jeunesse, nos propositions promeuvent également une certaine idée de l’Europe. Nous considérons en effet que la jeunesse est au cœur des problématiques qui traversent notre société, mais qu’elle constitue au contraire la plaque sensible des mutations qui sont à l’œuvre.

Une politique jeunesse n’aura de sens et d’ambition que si elle s’inscrit dans le cadre d’une Europe sociale, citoyenne et ouverte sur le monde. C’est à la réalisation de ce projet européen que nous appelons les futurs eurodéputés.
 

Télécharger la plaquette de propositions du Cnajep

   


 

100% EDUC' POP' - La campagne

 La campagne 100 % EDUC' POP' est lancée le 6 juin 2011 par le Cnajep, ses 73 membres et les Crajep au niveau régional.

L’éduc’ pop’ est mal identifiée et peu connue, non seulement du grand public, mais également de ses publics proches qui ne savent pas forcément qu’ils font partie de cette même « famille ». Afin de faire mieux connaître la diversité et le nombre de ses acteurs et de ses actions, le réseau représentatif des associations de jeunesse et d’éducation populaire françaises, le Cnajep (Comité pour les relations nationales et internationales des associations de jeunesse et d’éducation populaire), ses 72 membres et les Crajep au niveau régional, ont décidé de mener, depuis juin 2011, une campagne de communication destination de ses publics proches, intitulée 100 % EDUC’ POP’. 

Elle montre la vivacité, l’inventivité, la modernité, et la fierté d’appartenance des associations d’éducation populaire, en valorisant leurs apports à la société (lien social, citoyenneté, vivre ensemble, ancrage local…). Le ton de cette campagne se veut donc positif.

                    

LA VIDEO DE LA CAMPAGNE 100% EDUC'POP' from 100% EDUC' POP' on Vimeo.


Vous souhaitez participez à la campagne ? Retrouvez tous les outils mis à disposition sur le site