Share |

QUELLE AMBITION POUR LA JEUNESSE ?

 


Communiqué de presse, 19 mai 2017

QUELLE AMBITION POUR LA JEUNESSE ?

 

Au lendemain de l’annonce de la composition du nouveau gouvernement, nous nous étonnons que la Jeunesse n’ait pas été évoquée. Pour la première fois dans l’histoire de la Ve République, il n’y a pas à ce jour d’interlocuteur identifié au sein du gouvernement français.

Pourtant, dans une lettre ouverte à la jeunesse publiée dans l’entre-deux tours de l’élection présidentielle, le candidat Emmanuel Macron avait tenu, à montrer son engagement pour la jeunesse et sa volonté de donner aux jeunes les moyens de leur émancipation une fois élu. Nous nous interrogeons donc sur la mise en œuvre de cette ambition dans un gouvernement où la jeunesse n’apparait nulle part.

La prise en compte de la spécificité des situations des jeunes dans l’ensemble des grandes politiques publiques n’est pas une réalité concrète dans notre pays, et la jeunesse ne peut être noyée au milieu d’un ensemble de préoccupations.

Rappelons que 1,7 million de jeunes Français.e.s de 15 à 29 ans ne sont ni en emploi, ni en formation, ni scolarisé.e.s, que la part des 18-29 ans vivant sous le seuil de pauvreté est nettement plus élevée que parmi les autres tranches d’âge et que la France se situe dans la moyenne haute des pays européens en termes de taux de chômage chez les jeunes.

La plateforme « Pour un Big bang des politiques jeunesse » rassemble des associations, fédérations et mutuelles, mouvements de jeunesse et d’éducation populaire, organisations de jeunes et d’éducation populaire, organisations syndicales, structures d’insertion, d’hébergement d’accueil ou de santé, qui accueillent, accompagnent et travaillent auprès de millions de jeunes chaque année.

Ce collectif tient à rappeler qu’il est nécessaire d’avoir une politique publique cohérente et ambitieuse pour que CHAQUE JEUNE  TROUVE SA PLACE DANS LA SOCIÉTÉ.

Nous interpellons donc le nouveau Président de la République et son gouvernement pour qu’ils donnent une place explicite aux politiques de jeunesse dans le nouveau projet de société qu’ils souhaitent bâtir pour les Françaises et les Français.

 

A l’initiative de :

Association Nationale des Conseils d'enfants et de jeunes (ANACEJ), ATD Quart monde, Comité pour les relations Nationales et internationales des Associations de Jeunesse et d’Education Populaire (CNAJEP), Confédération des Maisons des Jeunes et de la Culture de France (CMJCF), Fédération des acteurs de la solidarité, Forum Français de la Jeunesse (FFJ), Apprentis d’Auteuil, Jeunesse ouvrière chrétienne (JOC), Union Nationale pour l’Habitat des Jeunes (UNHAJ), Union nationale de l'information jeunesse (UNIJ)

 

 

L’ÉDUCATION POPULAIRE : UNE RESSOURCE AU COEUR DES ENJEUX DE SOCIÉTÉ

LES ASSOCIATIONS DE JEUNESSE ET D’ÉDUCATION POPULAIRE AGISSENT POUR L’ÉMANCIPATION DE TOUTES ET DE TOUS

A l’heure où les Français.e.s vont être invité.e.s à définir les grandes orientations qui structureront les politiques nationales et internationales pendant les cinq années à venir, le Cnajep demande aux candidat.e.s et futurs élu.e.s de se positionner sur trois grands défis

 

Télécharger

Les Fabriques d’initiatives citoyennes, qu’est-ce-que c’est ?

Le Cnajep est impliqué dans la coordination de l’expérimentation des Fabriques d’Initiatives Citoyenne, initiée après le CIEC de mars 2015. A l'heure actuelle 49 Fabriques d'Initiatives Citoyennes sont à l’œuvre.

Une vidéo, tournée dans plusieurs fabriques, est diffusée aujourd'hui à l’occasion de l'inauguration de la Fabrique d'Initiatives Citoyennes portée par le MRJC dans l’Oise. Retrouvez la vidéo ci-dessous.

 


Les Fabriques d’initiatives citoyennes, qu’est... par jeunesse-vie-associative