Share |

SMIC Jeunes Une fausse bonne idée !

Le Président du MEDEF a exhumé avant-hier l’idée d’un SMJC Jeunes, vieille arlésienne que nous pensions définitivement enterrée. Une proposition qui constitue une véritable ineptie au regard des évolutions de notre société et des besoins de sa jeunesse.

Cette déclaration intervient dans une période de crise dont les jeunes sont précisément les premières victimes. Les moins de 25 ans sont ainsi la catégorie de la population la plus durement touchée par le chômage et par l’accroissement de la pauvreté.

Cette proposition s’inscrit en outre dans la continuité des « mesures jeunes » mises en place depuis près de 30 ans, qui ont fait la preuve de leur incapacité à apporter des réponses efficaces et satisfaisantes aux jeunes et qui leur a imposé une forme de bizutage social au moment d’accéder au marché de l’emploi. L’instauration d’un SMIC Jeunes viendrait renforcer la précarisation et la dérégulation du marché du travail, et avec elles le sentiment de déclassement qui ronge notre société, notamment les nouvelles générations.

Il est donc grand temps de créer les conditions d’une véritable sécurisation des parcours et de favoriser l’accès des jeunes au droit commun. Cette ambition doit être portée par l’ensemble des forces vives de notre société, et notamment le monde de l’entreprise.

Le Cnajep et ses organisations se tiennent prêt à poursuivre le travail en ce sens avec l’ensemble des acteurs concernés.


 

Lancement de la Ligue des Jeunes Electeurs !


Aujourd’hui, le Cnajep lance la Ligue des Jeunes Electeurs, une campagne qui vise à mettre en avant les préoccupations et les attentes des jeunes dans la perspective des élections européennes du 25 mai prochain.

Le lancement de cette campagne intervient au lendemain d’élections municipales qui ont enregistré une abstention record et une poussée importante de l’extrême droite, symptômes d’une démocratie en mal de confiance.

Parler d’Europe
Cette situation est d’autant plus inquiétante à l’approche d’élections européennes qui ont été marquées lors des précédents scrutins par un très faible taux de participation, notamment des jeunes, et par une forte audience des discours anti-européens et eurosceptiques. Les premières estimations de vote qui sont parues tendent à confirmer ces tendances.

Dans ce contexte, la Ligue des Jeunes Electeurs vise à informer les jeunes sur l’Union européenne, son histoire, son projet, son rôle, son fonctionnement. Ce travail de sensibilisation doit permettre aux jeunes électeurs de disposer de repères pour déconstruire les fantasmes et les démagogies qui entourent l’Europe, et de découvrir qu’il y a d’autres voix que celles de l’abstention et de la contestation : celle de la construction par le vote d’une Europe citoyenne et sociale.

Parler aux jeunes, parler des jeunes
Pour que les jeunes se sentent concernés par les élections européennes, il faut qu’ils puissent faire entendre leur voix et que cette parole trouve un écho dans les débats et dans les programmes des candidats. La frustration et le malaise des jeunes résultent en effet pour une grande part de leurs difficultés à avoir prise, individuellement et collectivement, sur leur avenir et celui de la société.

Dans cette perspective, la Ligue des Jeunes Electeurs propose aux jeunes d’interpeller les candidats aux élections européennes et de les rencontrer afin de les interroger sur leurs ambitions pour l’Europe et pour la jeunesse. Cette démarche vise ainsi à favoriser la prise en compte des questions de jeunesse dans la campagne électorale et à obtenir des engagements des futurs eurodéputés en faveur des jeunes.
 

Pour que l’avenir de l’Europe ne se décide pas sans nous, faisons vivre dès à présent le débat !
 

Rendez-vous sur le site de la Ligue des Jeunes Electeurs

et aussi sur

    


La Ligue des Jeunes Electeurs est la branche française de la campagne européenne League of Young Voters, coordonnée par le Forum européen de la Jeunesse. Cette campagne est animée en France par le Cnajep (Comité pour les relations nationales et internationales des associations de jeunesse et d’éducation populaire), en association avec l’ANACEJ (Association nationale des conseils d’enfants et de jeunes) et les CEMEA (Centres d'Entrainement aux Méthodes d'Education Active).

Cette campagne s’articule autour de trois axes :

  • des actions d’information, de sensibilisation et de mobilité pour aller à la rencontre d’autres jeunes européens ou des institutions européennes ;
  • des actions d’interpellation et de rencontre entre les jeunes et les candidats à l’élection européenne ;
  • des actions d’observation des pratiques et des comportements électoraux des jeunes

 

100% EDUC' POP' - La campagne

 La campagne 100 % EDUC' POP' est lancée le 6 juin 2011 par le Cnajep, ses 73 membres et les Crajep au niveau régional.

L’éduc’ pop’ est mal identifiée et peu connue, non seulement du grand public, mais également de ses publics proches qui ne savent pas forcément qu’ils font partie de cette même « famille ». Afin de faire mieux connaître la diversité et le nombre de ses acteurs et de ses actions, le réseau représentatif des associations de jeunesse et d’éducation populaire françaises, le Cnajep (Comité pour les relations nationales et internationales des associations de jeunesse et d’éducation populaire), ses 72 membres et les Crajep au niveau régional, ont décidé de mener, depuis juin 2011, une campagne de communication destination de ses publics proches, intitulée 100 % EDUC’ POP’. 

Elle montre la vivacité, l’inventivité, la modernité, et la fierté d’appartenance des associations d’éducation populaire, en valorisant leurs apports à la société (lien social, citoyenneté, vivre ensemble, ancrage local…). Le ton de cette campagne se veut donc positif.

                    

LA VIDEO DE LA CAMPAGNE 100% EDUC'POP' from 100% EDUC' POP' on Vimeo.


Vous souhaitez participez à la campagne ? Retrouvez tous les outils mis à disposition sur le site