Share |


Intervention du Crajep Nouvelle Aquitaine au Ceser sur la convention entre URHAJ et Conseil Régional

 

Territoires
Archives 2018

Lors de la séance plénière du CESER Nouvell Aquitaine, le président du Crajep Nouvelle Aquitaine, Dominique Niorthe, est intervenu sur la convention signée entre le l'URHAJ NA et le Conseil Régional.

"Monsieur le Président, mesdames et messieurs,
Le Crajep Nouvelle-Aquitaine est particulièrement heureux de noter la volonté qu'a la Région, comme elle l'a fait les années passées, de poursuivre ses relations avec l'URHAJ Nouvelle-Aquitaine - association de jeunesse et d'éducation populaire - dans un cadre partenarial « partagé et commun » comme l'indique le projet de délibération.

L'URHAJ, grâce à son réseau, nous semble un des partenaires privilégiés sur les questions de jeunesses. En effet, le logement est pour eux un « point d'accès » permettant un regard bien plus transversal que la seule vision de l'hébergement.

Ce mode de relation entre les associations et les institutions, surtout celles avec lesquelles le Conseil Régional peut co-porter des politiques et des actions, nous semblent très pertinent.

Nous notons que la relation financière reste dans un cadre annuel et nous souhaitons rappeler que ce cadre, même s'il permet à chacun d'entre nous de continuer son activité, la plupart du temps au service du bien commun, peut être envisagé de façon pluriannuelle.

L'Etat, au moment des 100 ans de la loi 1901, a mis en oeuvre une charte d'engagements réciproques entre Etat, collectivités et monde associatif (représenté par le Mouvement Associatif). Dans ce cadre relationnel non contraignant, il est proposé que le cadre « naturel » qui lie institution et associations soit un cadre pluriannuel.

En conclusion, nous nous félicitons d'une telle initiative en espérant qu'elle puisse exister pour d'autres réseaux, nous continuons à penser que la co-construction d'un cadre d'actions financées pluriannuellement est nécessaire. La définition d'un cadre devant automatiquement être lié à des processus d'évaluation.

Je vous remercie."

Cnajep