Share |


En quoi et comment les associations s’emparent des questions de société et œuvrent à l’Intérêt Général ?

 

Territoires
Archives 2017

Le Fonds de Solidarité et de Promotion du Mouvement Associatif (Crajep) PACA organise un forum, le 10 mars prochain à Marseille, sur le thème "En quoi et comment les associations s’emparent des questions de société  et œuvrent à l’Intérêt Général ?".

Le contexte

En ce début de 21ème siècle, nous vivons des bouleversements économiques, sociaux, politiques, environnementaux et de civilisation d’une telle ampleur que les femmes et les hommes de tous âges et de toutes conditions doivent reprendre leur destin en main.

Redéploiement des inégalités, réchauffement climatique et dégradation du cadre de vie, crise de la démocratie représentative délégataire, individualisme de masse, montée de l’intolérance et des extrêmes, violences destructrices… la liste serait longue de ce qui affecte les gens là où ils vivent, travaillent, créent, résistent, quelques fois survivent.

En quoi et comment nos structures s’engagent et participent à la construction d’un nouveau paradigme sociétal au service de l’humain ? Au vu du contexte de crises dans lequel nous évoluons à l’heure actuelle, il apparaît indispensable de réinterroger nos pratiques et la manière dont nous souhaitons influer sur l’avenir de notre société.

Aussi, il a été décidé d’organiser un forum afin d’identifier « En quoi et comment les associations s’emparent des questions de société et œuvrent à l’Intérêt Général ». Il s’agira de travailler sur les fondements des projets et des actions qui sont développés par nos structures, la traduction des valeurs initiales au travers de leur mise en œuvre. Nous ferons également le lien entre ce qui est fait et ce qui est vécu par les acteurs. 

L’éducation populaire doit permettre à tout un chacun de prendre la mesure de ces réalités, de traduire les souffrances et les aspirations en paroles, en savoirs et en propositions utiles à la transformation sociale et politique d’un monde qui ne peut rester plus longtemps en l’état.

S’émanciper de ce qui nous domine et nous opprime, augmenter nos capacités individuelles, collectives et démocratiques d’agir, sortir du sentiment d’impuissance qui nous contraint à l’immobilisme et ouvrir les chemins de la mobilisation et de l’engagement, faire de nos différences et de nos désaccords une force au service d’une communauté de destin, investir l’espace public, l’enrichir de nos réflexions et propositions ouvrant sur un vivre et décider ensemble coopératif, solidaire, fraternel et réellement démocratique… et pour cela re-politiser (au sens de mettre en débat et de « travailler ») les questions de société, voilà les missions et les objectifs que nous assignons à une éducation populaire par voie associative à la dimension des enjeux de notre temps

 

Cnajep