Share |


1ère Conférence Environnementale Jeunesse et Action éducative : des leviers pour la transition écologique

 

Prises de position
Archives 2012

Le Cnajep a participé à la Conférence environnementale qui s’est tenu les 14 et 15 septembre à Paris. Au lendemain de cette Conférence, nous notons avec satisfaction que les débats ont fait apparaître la nécessité d’une meilleure prise en compte des questions d’éducation et de jeunesse afin de relever le défi de la transition écologique.

Des signes positifs…
« Priorité à la jeunesse », «sensibilisation des élèves aux enjeux du développement durable» «formation des citoyens». En plus de fixer un cap, le Président de la République et le Premier ministre ont insisté sur les conditions à réunir afin d’atteindre l’« excellence environnementale », et ont annoncé leur volonté de faire de la mobilisation de la jeunesse et de l’appropriation citoyenne des leviers essentiels de la transformation sociétale à engager.

… à concrétiser
Cette ambition d’agir par l’éducation et la jeunesse doit désormais être partagée par l’ensemble des parties prenantes et doit selon nous se poursuivre autour de trois grands principes :

  • Il n’y aura pas de transition écologique sans une participation active des jeunes. Les jeunes, regroupés dans les associations de jeunesse et d’éducation populaire, sont déjà des acteurs de ce changement. Ils doivent être associés à l’ensemble des débats liés à l’environnement et au développement durable.
  • Il n’y aura pas de transition écologique sans une action éducative de tous et tout au long de la vie. Cette action éducative doit être pensée de manière globale et transversale (éducation à la biodiversité, à l’énergie, à la santé, au débat citoyen, etc.) et doit mobiliser notamment l’ensemble des acteurs de l’éducation formelle et non-formelle (enseignement scolaire et universitaire, apprentissage, loisirs éducatifs, formation professionnelle des jeunes et des adultes, actions en direction des familles, …).
  • Il n’y aura pas de transition écologique sans une gouvernance environnementale élargie aux acteurs éducatifs. Le Cnajep demande notamment que le Collectif français pour l'éducation à l'environnement vers un développement durable (CFEEDD) devienne partie prenante de cette gouvernance environnementale renouvelée et que l’Espace national de concertation pour l’EEDD soit soutenu et lié aux travaux du Conseil National de la Transition Ecologique qui succède au CNDDGE.

Le Cnajep souhaite que ces préoccupations soient prises en compte dans la feuille de route du Gouvernement ainsi que dans la loi de programmation qui sera déposée en 2013.

Télécharger le communiqué 

T
élécharger la Feuille de route 
 

Cnajep