Share |


Plan de redressement des finances publiques : Double peine pour la jeunesse ?

 

Prises de position
Archives 2010

Le plan d’austérité annoncé par le Gouvernement va avoir des conséquences douloureuses pour les jeunes, qui subissent déjà de plein fouet la crise actuelle. Où sont les promesses du Livre Vert sur la Jeunesse !

Par ses annonces, le Gouvernement vise à endiguer la spirale de l’endettement et à adresser un signal rassurant aux marchés financiers, ceux-là même dont les dysfonctionnements ont précipité la crise actuelle. De tels objectifs appellent une contrepartie : les dépenses publiques vont être réduites très fortement. La diminution des crédits d’intervention de l’Etat en faveur de l’emploi et la révision à la baisse des aides au logement sont autant de mesures qui aboutiront au creusement des inégalités et à la précarisation des jeunes.

Le Livre Vert aux oubliettes ?

L’annonce de ce plan d’austérité intervient 1 an jour pour jour après la parution du Livre Vert sur les politiques jeunesse, qui déclinait une série de mesures en faveur de l’autonomie des jeunes. Force est de constater que ces ambitions ne sont plus prioritaires. Un seul exemple : la suppression de la possibilité de cumuler l’aide personnelle au logement (APL) et la demi-part fiscale pour enfant à charge. Loin de contribuer à l’autonomie des jeunes, cette décision risque au contraire de maintenir les jeunes dans une relation de dépendance vis-à-vis de leurs parents. Cette mesure vient hypothéquer la création de nouveaux dispositifs permettant la sécurisation et l’autonomie financières des jeunes.

Les jeunes ont été les premières victimes de la crise. Ils ne veulent pas être sacrifiés par le plan de rigueur.

Cnajep