Share |


Réaction aux annonces de nicolas sarkozy sur l'emploi des jeunes : pour une politique « jeunesse » transversale

 

Prises de position
Archives 2009

Le Chef de l’Etat a dévoilé ce vendredi une série de mesures d’urgence en faveur de l’emploi des jeunes. Avec un bond de 32 % du chômage des moins de 25 ans en un an, l’enjeu est de taille. Toutefois, les effets de la crise actuelle ne doivent pas occulter le caractère structurel et transversal des difficultés rencontrées par les jeunes, et la nécessité d’y apporter une réponse ambitieuse et globale.

C’est un fait qui n’aura échappé à personne : l’accès des jeunes au marché du travail ressemble à un véritable parcours du combattant, et leurs conditions de travail demeurent souvent précaires et discriminatoires. Et les différents plans pour l’emploi des jeunes qui se sont succédés depuis 30 ans ont fait la preuve de leur inefficacité.

L’ampleur de la crise que nous traversons actuellement a renforcé ces difficultés. Le taux de chômage des jeunes a ainsi atteint des proportions alarmantes, dépassant le seuil des 21 % au dernier trimestre 2008. Ce constat a amené le Chef de l’Etat à proposer un plan doté de plus d’1 milliard d’euros et qui reposera surtout sur le renforcement des dispositifs de formation en alternance.

Si le volontarisme affiché par le Président de la République constitue un signe encourageant, nous pouvons toutefois regretter qu’il ait fallu en arriver à ces situations de détresse extrêmes pour que les pouvoirs publics se saisissent fortement de ces questions.

Surtout, des mesures complémentaires devront être mises en oeuvre afin d’offrir aux jeunes la place qu’ils méritent dans la société. Le plan présenté par Nicolas Sarkozy n’apporte en effet qu’une réponse partielle, et donc imparfaite, à la multiplicité des urgences auxquelles les jeunes sont confrontés. Cette urgence est tout à la fois sociale, citoyenne, éducative et culturelle.

L’ensemble de ces défis nous paraissent indissociables, et appellent à la construction d’une politique ambitieuse et transversale qui soit en capacité de répondre aux attentes légitimes des jeunes envers la société. C’est cette vision renouvelée des politiques jeunesse que nous avons souhaité mettre en avant à travers notre campagne « Politiquement Jeune », et que nous portons au sein de la commission de concertation présidée par Martin Hirsch, dont les résultats doivent être présentés fin mai.

Contacts presse : Benoît Mychak – CNAJEP - Tel.: 01 40 21 14 21 – 06 77 14 75 96
E-mail : cnajep@cnajep.asso.fr
Plus d’infos : www.cnajep.asso.fr

Cnajep