Share |


SMIC Jeunes Une fausse bonne idée !

 

Presse
Archives 2014

Le Président du MEDEF a exhumé avant-hier l’idée d’un SMJC Jeunes, vieille arlésienne que nous pensions définitivement enterrée. Une proposition qui constitue une véritable ineptie au regard des évolutions de notre société et des besoins de sa jeunesse.

Cette déclaration intervient dans une période de crise dont les jeunes sont précisément les premières victimes. Les moins de 25 ans sont ainsi la catégorie de la population la plus durement touchée par le chômage et par l’accroissement de la pauvreté.

Cette proposition s’inscrit en outre dans la continuité des « mesures jeunes » mises en place depuis près de 30 ans, qui ont fait la preuve de leur incapacité à apporter des réponses efficaces et satisfaisantes aux jeunes et qui leur a imposé une forme de bizutage social au moment d’accéder au marché de l’emploi. L’instauration d’un SMIC Jeunes viendrait renforcer la précarisation et la dérégulation du marché du travail, et avec elles le sentiment de déclassement qui ronge notre société, notamment les nouvelles générations.

Il est donc grand temps de créer les conditions d’une véritable sécurisation des parcours et de favoriser l’accès des jeunes au droit commun. Cette ambition doit être portée par l’ensemble des forces vives de notre société, et notamment le monde de l’entreprise.

Le Cnajep et ses organisations se tiennent prêt à poursuivre le travail en ce sens avec l’ensemble des acteurs concernés.
 

Cnajep