Actus des Membres

Les MJC au cœur des enjeux de société… Mais exclues des radars publics ?!

25 Juin 2020 Par FFMJC
Les MJC au cœur des enjeux de société… Mais exclues des radars publics ?!

Communiqué des MJC affiliées à la Fédération Française des MJC, adopté par le Conseil d’Administration le 20 juin 2020

« Depuis leur fermeture le 16 mars dernier, les Maisons des Jeunes et de la Culture se sont pleinement mobilisées pour poursuivre leur projet d’Éducation Populaire dont la récente reformulation développe 4 piliers : Jeunesse, Culture, Citoyenneté et Écologie. Elles se sont engagées pour répondre aux enjeux et réagir aux problématiques posés par la crise de la Covid19, accompagner le confinement et le déconfinement, préparer l’avenir dans un contexte incertain.

À ce jour, elles sont toujours pleinement engagées pour accueillir les publics, reprendre et adapter leurs activités, répondre aux enjeux éducatifs et culturels, pour la période estivale, pour la rentrée et pour les années à venir !

Les MJC sont particulièrement préoccupées par les situations que les enfants, les jeunes et leurs familles rencontrent, notamment les plus fragiles, dans cette période incertaine.

Elles se mobilisent aujourd’hui et continueront de s’engager avec et pour eux demain ! Néanmoins, elles demandent que les pouvoirs publics puissent considérer et soutenir globalement nos associations pour envisager ensemble les leviers nécessaires pour répondre aux finalités identifiées ensemble et aux enjeux repérés collectivement. 

En effet, dans ce contexte, nous regrettons qu’il soit utile de réaffirmer que :

– les initiatives et actions des associations de jeunesse et d’éducation populaire sont toujours portées par un projet éducatif et culturel exigeant,

– elles œuvrent systématiquement à améliorer la prise en compte du temps de l’enfant et la complémentarité de tous les acteurs éducatifs et culturels, et s’y engagent quotidiennement avec les familles, les acteurs de l’école, les acteurs artistiques et culturels et leurs partenaires locaux !

Vacances apprenantes, Accueils de loisirs studieux, École buissonnière, Cités Éducatives, Été culturel, Quartiers d’été 2020, 2S2C, déclarations sur la prise en compte du temps de l’enfant… Nous constatons à regret que les mesures politiques et la communication publique se caractérisent par un manque de considération inquiétant des acteurs associatifs, une méconnaissance de leurs engagements et de leurs pratiques professionnelles. L’absence de concertation et l’impossibilité de leur participation effective à la définition des modalités ne sont pas sans déranger et interrogent vivement les MJC !

Le secteur associatif, comme beaucoup de services publics, s’est déjà beaucoup adapté aux évolutions des politiques publiques, et subi les contraintes économiques et complexités budgétaires liées. Les orientations qui se confirment nous inquiètent. Partenaires privilégiées de l’action publique, les MJC craignent une aggravation de leur situation et une mise en danger de ce partenariat fructueux au service de l’intérêt général.

Pour dépasser le scepticisme important qui s’exprime à l’égard des mesures prises , les MJC appellent à

– plus de respect et de prise en compte de ce qui caractérise les modes d’intervention des associations et les spécificités de mise en œuvre de nos projets, en évitant tout risque d’instrumentalisation;

– un soutien affirmé pour permettre de poursuivre leur engagement, leur capacité à expérimenter, développer et participer à des initiatives adaptées aux enjeux du présent et de l’avenir ;

– une confiance réciproque retrouvée propre à établir des modalités et des conditions de co-élaboration sérieuses, permettant leur pleine participation à la définition de dispositions essentielles pour les associations de jeunesse et d’éducation populaire et les associations culturelles au service des publics !

Au cœur des enjeux de société, nous sommes déterminés à participer activement aux (re)constructions à venir ! « 

Plus d’infos