Share |


Retour sur la Conférence européenne de la Jeunesse

 

Actualités
du secteur
Archives 2015

La conférence de Luxembourg, dernière conférence du cycle de travail dans le cadre du Dialogue structuré, s'est achèvée ! Nous touchons presque à la fin de ce travail qui a débuté il y a plus d'un an.

Un bref état des lieux :
Les recommandations conjointes (jeunes et décideurs) sont finalisées, voir le document ici, nous avons réfléchi à des solutions concrètes pour les mettre en oeuvre, le Groupe National de Travail est mobilisé... ne reste plus que l'adoption. C'est pour le 23 novembre!!! Nous aurons enfin un cadre politique sur la participation politique des jeunes au niveau national que nous ferons tout pour mettre en oeuvre de manière intelligente en France.

Toutefois, dans un soucis constant de transparence, il nous a semblé normal que les représentants lors de la conférence puisse vous faire un retour sur leur action, leur vision des chose. Et puis il faut bien qu'ils rendent des comptes... Vous trouverez ci-dessous un compte rendu de ce qui s'est passé dans chaque atelier de la conférence:

Atelier n°1 Créer une culture de la participation à l’école (Sébastien)
Deux recommandations avaient été proposées à Riga sur cet enjeux. L’une visait à renforcer la place de l’éducation à la citoyenneté et l’autre développement et valoriser les conseils et les initiative des élèves dans les établissements scolaires. Deux expertes, des ministères de l’éducation italien et luxembourgeois, ont dans un premier temps partager leurs analyses et leurs expériences quant à ces recommandations.

La quinzaine de participants de l’atelier s’est ensuite répartie en trois groupes de travail pour partager leurs connaissances de bonnes pratiques, chacun sur un de ces thèmes : éducation à la citoyenneté, conseils d’élèves et valorisation de l’engagement à l’école.

Sébastien, présent sur cet atelier, s’est investi sur l’élaboration d’outils pour développer les conseils et les initiatives des élèves dans les établissements scolaires. Après avoir échangé quelques bonnes expériences, les travaux du groupes se sont finalement orientés vers la formulation de recommandations explicitant et précisant davantage celles de Riga.

Hormis une invitation à ce que les conseils d’administration des établissements scolaires soient composés au moins pour moitié d’élèves, rien de très nouveau n’est sorti de cet atelier : meilleures formations des enseignants et valorisation de toutes sortes d’engagements. Néanmoins un recueil de bonnes pratiques pourra être ajouté au document final et c’est sûrement dans celles-ci que nous trouverons le plus d’idées pour la mise en oeuvre en France des recommandations de Riga.

Atelier n° 3 Améliorer l’engagement des hommes politiques avec les jeunes (Nizar)
Cet atelier visait particulièrement à travailler à la manière dont les responsables politiques (élus ou pas) pouvaient améliorer l’engagement des jeunes dans les processus de prise de décision. Les 2 recommandations liées à ce thème portaient sur les processus en tant que tels et sur les questions de transparence.

Pour améliorer le travail et envisager la mise en oeuvre nous avons été accompagné d’un assistant parlementaire et d’une Eurodéputé. La principale caractéristique de notre groupe était qu’il ne fallait pas juste produire des méthodes, des outils mais dans notre cas, également voir comment convaincre des décideurs publics de s’intéresser à la question de la participation des jeunes.

Nous avons finalement pu produire 9 idées allant de la mise en place de méthodes de co-évaluation à la structuration nationale du dialogue entre jeunes et décideurs, ou encore l’organisation de formations conjointes. Vous retrouverez bientôt l’ensemble de ce travail sur Provox.

Nizar était sur cet atelier, son action a principalement consisté à rappeler aux autres participants de ne pas trop se concentrer sur les formulations mais vraiment sur les idées et les concepts qui étaient travaillés. Il a particulièrement été investi sur la résolution autour des processus de participation et de l’engagement des politiciens en proposant notamment la mise en place de processus de décisions nationaux qui puissent reprendre les standards qualitatifs du Dialogue Structuré Européen (Voir rubrique faire vivre le Dialogue Structuré) et de travailler sur les questions d’évaluation des politiques de jeunesse.

Alors, si vous avez loupé cette conférence: c'est mal.
Mais vous pouvez vous rattraper en regardant ce qui s'y est passé grâce à la petite vidéo faite par l'organisation...
 

Autres Informations 2015

Cnajep