Share |


La politique de jeunesse en Europe ne tient pas ses promesses faites aux jeunes

 

Actualités
du secteur
Archives 2015

Le Forum européen de la Jeunesse, dont le Cnajep est membre, vient de publier un rapport détaillé qui repose sur une analyse faite par des organisations de jeunesse réparties à travers l’Europe, qui est en fait une sombre analyse de la situation de la politique de jeunesse en  Europe. La politique jeunesse ne remplit toujours pas pleinement son rôle pour aborder les énormes problèmes auxquels les jeunes sont confrontés, notamment le chômage ou la  marginalisation sociale.

Le rapport qui comprend les données de 38 Conseils nationaux de Jeunesse et Organisations internationales non gouvernementales de Jeunesse illustre que bien que la politique jeunesse ait été un outil clé pour améliorer la vie des jeunes d’Europe dans le passé, les jeunes restent un groupe très vulnérable à la pauvreté et à l’exclusion sociale. La politique jeunesse doit absolument aborder ces questions  pour garantir que les jeunes ne soient pas marginalisés et que leur potentiel inexploité soit réalisé.

Le rapport du Forum Jeunesse est une réaction et un complément au Rapport de l’UE 2015 sur la Jeunesse, présenté par la Commission européenne qui sera adopté comme Rapport conjoint par le Conseil de l’UE le 23 novembre. Malheureusement, il n’a pas consulté les jeunes1 de manière approfondie et le rapport du Forum Jeunesse veut s’assurer que la voix des jeunes soit entendue à propos des politiques qui ont un impact sur eux.

Le rapport d’aujourd’hui indique que le Plan de Travail de l’UE n’a pas permis une meilleure coordination ni fait de la jeunesse une priorité d’Europe 2020. En outre,  vu le manque de cibles et d’indicateurs, il est très difficile de savoir quelle différence il a réellement apportée.

Le contre-rapport examine également en détails la politique de jeunesse au niveau national et la participation des jeunes dans sa mise en oeuvre, et il établit que:

  • 40% des Conseils nationaux de Jeunesse estiment que la qualité des stages dans leurs pays est faible. Des stages et une éducation à l’entrepreneuriat de qualité sont perçus comme essentiels pour soutenir les jeunes dans leur transition des études au travail.
  • Des actions supplémentaires doivent être accomplies pour assurer le succès de la mise en place de la Garantie pour la Jeunesse dans tous les Etats membres.
  • L’éducation non formelle est toujours ignorée la plupart du temps par les prestataires d’éducation formelle comme les écoles ou les universités. En plus de l’accès gratuit à l’éducation pour tous, il faut une plus grande interaction entre les secteurs formel et non formel.
  • La politique jeunesse doit éviter de cibler certains groupes car cela risque de les stigmatiser et d’en exclure d’autres.
  • Les organisations de jeunesse comblent le fossé entre politique et réalité, et elles ont une influence positive sur les jeunes, par exemple 92% des Conseils nationaux de Jeunesse aident les jeunes à développer des compétences qui sont utiles pour les employeurs.
  • Cependant, les organisations de jeunesse ne sont pas suffisamment ni systématiquement impliquées dans l’élaboration de la politique jeunesse; quasi trois quarts des organisations de jeunesse  (72%) ne se sentent pas valorisées par les pouvoirs publics.

Luis Alvarado Martinez, Vice Président du Forum européen de la Jeunesse, a commenté:

“Les jeunes grandissent dans une société en constante évolution. Ils doivent se voir offrir les ressources pour prospérer et libérer leur potentiel  En plus de garantir des droits de base tels que l’éducation et l’emploi de qualité, la politique de jeunesse doit s’adapter à l’environnement changeant  y compris à la migration et au vieillissement de la société.
La politique jeunesse dispose d’un potentiel considérable pour améliorer la vie des jeunes, mais elle doit être bien coordonnée avec d’autres domaines politiques pour que les jeunes et les organisations de jeunesse soient pleinement impliquées dans son élaboration.”

– fin –


Le rapport de la Commission européenne est disponible ici.


Le European Youth Forum (Forum européen de la Jeunesse), dont le Cnajep est un membre fondateur, est la plate-forme pour les organisations de jeunesse en Europe. Indépendante, démocratique, dirigée par des jeunes, elle représente 99 conseils nationaux de jeunesse et organisations internationales de jeunesse à travers l’Europe. Le Forum Jeunesse œuvre au renforcement des capacités des jeunes pour leur permettre de participer activement à la société et d’améliorer leurs vies, en représentant et défendant leurs besoins et intérêts ainsi que ceux de leurs organisations auprès de l’Union européenne, du Conseil de l’Europe et des Nations unies.
Info: www.youthforum.org/



157% des organisations de jeunesse concernées considèrent que leur expertise n’a pas été suffisamment prise en compte.

Autres Informations 2015

Cnajep