Share |


Aide publique au développement : communiqué de Coordination SUD

 

Actualités
du secteur
Archives 2015

Coordination SUD a publié un communiqué de presse en reaction au projet de loi de finances 2016.

"Aide publique au développement : un peu de cohérence, Monsieur le président !

Paris, le mercredi 30 septembre 2015 

Deux jours après les annonces de François Hollande sur une augmentation des budgets de la solidarité internationale et de la lutte contre le changement climatique, le gouvernement propose une nouvelle baisse de l’aide publique de développement (APD). Cinq budgets, cinq coupes successives dans la politique de solidarité internationale de la France.

Le projet de loi finances 2016 publié ce mercredi matin prévoit une nouvelle baisse du budget dédié à la solidarité internationale, de 170 millions d’euros. C’est la cinquième baisse en 5 ans.

Ces nouvelles coupes budgétaires interviennent deux jours après des annonces ambitieuses à la tribune des Nations unies par le président de la République. Et quelques semaines après le réengagement de la France à dédier 0,7 % de sa richesse nationale à l’aide au développement, lors de la conférence d’Addis-Abeba en juillet.

Déjà, en 2013, François Hollande s’était engagé devant l’ensemble des acteurs français de la solidarité internationale à « reprendre une trajectoire positive » pour cette politique cruciale pour les pays les plus vulnérables et leurs populations.

Pourtant, depuis le début du quinquennat Hollande, le budget de l’aide publique au développement n’a cessé de baisser, année après année.

« Comment va-t-on atteindre plus 4 milliards en 2020 comme annoncé à New York en démarrant par une nouvelle année de baisse ? Ce projet de loi sape la crédibilité des annonces du Président ! », s’indigne Philippe Jahshan, président de Coordination SUD.

L’ambition était grande il y a 2 jours à la tribune de l’ONU : éradiquer la pauvreté dans les 15 ans. Ce budget devait être la première traduction de cette feuille de route ambitieuse.

« Il est incompréhensible que le budget dévoilé à l’instant par le gouvernement soit en baisse. Il est urgent de financer les objectifs du développement durable maintenant », s’alarme Christian Reboul, administrateur de Coordination SUD et responsable du plaidoyer financement du développement à Oxfam France."


Contact presse
Bénédicte Bimoko, bimoko@coordinationsud.org - Tél : 01 44 72 03 78 / 07 76 78 15 19

Autres Informations 2015

Cnajep