Share |


Conférence sociale : aller plus loin dans la sécurisation des parcours des jeunes

 

Actualités
du secteur
Archives 2014

Mardi 8 juillet, à l'issue de la troisième conférence sociale pour l’emploi, le Premier ministre Manuel Valls a présenté les grandes lignes d'un plan d’action qui fait de la lutte contre le chômage de masse, notamment des jeunes, l’une de ses priorités.

Le Premier ministre a ainsi égrené une série de propositions destinées à favoriser l’accès des jeunes à l’emploi : plan de relance pour l’apprentissage, adaptation des formations à l’évolution des emplois et des compétences, amélioration du système d’orientation, lutte contre les sorties du système éducatif sans qualification, développement du dispositif « garantie jeunesse », ou encore lutte contre les discriminations à l’embauche.

Si cette batterie de mesures, et la mobilisation de financements dédiés, témoignent de l’attention portée par le Gouvernement à la situation de la jeunesse, il nous semble important d’aller plus loin dans la sécurisation des parcours des jeunes et de mettre sur le métier la question du droit à l’éducation et à la formation tout au long de la vie.

Ce droit permettrait tout à la fois de :

  • réduire les inégalités entre les jeunes en ouvrant plus largement à chaque jeune, quelles que soient les ressources de ses parents, le choix d’un parcours de formation. Beaucoup trop de jeunes renoncent à s’engager dans certaines filières pour des raisons financières.
  • rendre effectif ce que l’on appelle la seconde chance. Les jeunes qui quittent précocement le système scolaire doivent pouvoir, quand ils le peuvent ou le souhaitent, mobiliser leur capital pour reprendre une formation.
  • faciliter des parcours de qualification alternant formation, activités, emploi en sécurisant ces parcours.


Ce droit à l’éducation et à la formation tout au long de la vie constitue selon nous un levier essentiel dans le parcours des jeunes vers l’émancipation.

Autres Informations 2014

Cnajep