Share |


Le Cnajep reçu par Luc CHATEL

 

Actualités
du secteur
Archives 2011

Une délégation du Cnajep a rencontré le 9 décembre 2010  Monsieur Luc Chatel, Ministre de l'Education Nationale, de la Jeunesse et de la Vie associative, à l'initiaive de ce dernier. 

Après avoir présenté le Cnajep et les activités qu'il développe, les membres de la délégation ont insisté sur les points suivants :

  • Quelle continuité et quelle transversalitré des politiques de jeunesse et d'éducation populaire?
Face aux inquiétudes exprimées par les représentants du Cnajep liées à la dégradation continue de la situation des jeunes et à l'absence d’une politique globale et ambitieuse pour la jeunesse, le ministre s’est dit conscient de la nécessaire transversalité des politiques jeunesse, et souhaite à cette fin assurer un rôle de coordination et de mise en cohérence des politiques pilotées par les différents ministères concernés.

Luc CHATEL a en outre indiqué qu’il inscrirait son action dans le prolongement du Livre Vert et du plan « Agir pour la Jeunesse », avec l’objectif de réunir régulièrement un comité de suivi auquel seraient associés le Cnajep et ses membres.

Enfin, le ministre a souligné qu’il misait beaucoup sur la complémentarité entre « Education nationale », « Jeunesse » et « Vie associative » et a fait part de son intérêt pour travailler en lien étroit avec les associations de jeunesse et d’éducation populaire sur un certain nombre de sujets : les discriminations, l’information, l’engagement, la culture, les mobilités. Des groupes de travail dédiés pourraient ainsi être mis en place prochainement. 
  • Quels moyens mobilisés ?
Face aux interrogations des représentants du Cnajep sur les moyens financiers qui seraient mobilisés par l’Etat pour mener à bien son action, et à nos inquiétudes relatives aux désengagement continu et généralisé de l’Etat dans son soutien aux projets développés par nos associations, Luc CHATEL a rappelé le contexte budgétaire défavorable, qui contraint l’ensemble des ministères à des efforts importants en termes de réduction des dépenses publiques. Le ministre a toutefois indiqué qu’il serait vigilant à ce que les associations de jeunesse et d’éducation populaire ne soient pas pénalisées trop lourdement par ces restrictions budgétaires.
 
En conclusion, le ministre a souligné qu’il sera attentif à instaurer un dialogue soutenu et à nouer un partenariat constructif avec les associations de jeunesse et d’éducation populaire.

Autres Informations 2011

Cnajep