Share |


Voeux à la jeunesse : Renforcer la citoyenneté des jeunes : un défi qui ne doit se réaliser aux dépens des autres !

 

Actualités
des Membres
Archives 2016

Communiqué de la FAGE en réactions aux annonces du Président François Hollande lors de ses vœux à la jeunesse, notamment sur le sujet du service civique. 

11 janvier 2016

"Renforcer la citoyenneté des jeunes : un défi qui ne doit se réaliser aux dépens des autres ! 

Lundi 11 Janvier à la Maison de la Radio, François Hollande présentait ses vœux à la jeunesse.Si la FAGE accueille favorablement les mesures annoncées ayant trait au développement de l’engagement et de la citoyenneté, elle regrette le silence du Président de la République sur les questions d’orientation, de formation, de démocratisation de l’accès et de la réussite dans le supérieur, de conditions de vie des jeunes ou d’insertion sociale et professionnelle. 

Alors que depuis plusieurs mois les voix appelant à une ré-instauration du service national se multiplient, le Président de la République a apporté au défi de l’infusion de la citoyenneté auprès de chaque jeune une réponse de bon sens. C’est bien l’Ecole qui doit être le creuset des valeurs républicaines. En annonçant la création d’un parcours de citoyenneté, comprenant notamment 300h en secondaire inclues au sein au socle commun, François Hollande replace l’Ecole au cœur de la société et trouve la tonalité juste. Néanmoins, en rappelant cette mission fondamentale de l’Ecole, le président de la République ne peut ignorer qu’elle ne pourra être remplie sans de véritables moyens supplémentaires. 
 
La FAGE sera très attentive à la volonté du président de la république de rendre impérative à l’obtention d’un diplôme universitaire, la validation d’un certain nombre « d’heures » ou de « formes » d’engagements, notamment aux modalités, objectifs et moyens attachés à cette proposition qui va dans le sens d’une volonté fondamentale de la FAGE : faire de l’engagement un pilier de la vie jeunes étudiante. 
 
Si la FAGE se satisfait de la tonalité des annonces, qui ne stigmatisent pas les jeunes au regard d’une citoyenneté dont ils ne témoigneraient pas suffisamment, le discours du président de la république a cruellement manqué de propos relatifs à l’orientation, aux conditions de vie, à l’insertion sociale et professionnelle. 

En effet, dans l’auditorium de la Maison de la Radio, les jeunes auraient aimé entendre le Président de la République parler d’une ambition pour l’orientation, de démocratisation de la réussite, d’investissement dans le service public d’enseignement supérieur, de mesures favorisant l’insertion professionnelle, l’accès au logement, à l’emploi de qualité. Si la symbolique citoyenne était au rendez-vous, pour les mesures d’égalité face à la réussite et à l’insertion, il faudra repasser. 

Enfin, François Hollande a évoqué le service civique et son évolution. La FAGE se félicite qu’il n’ait à aucun moment été mention d’une obligation, qui aurait néfaste et contre-productive. Le Président de la République a annoncé vouloir atteindre le seuil de 350 000 volontaires d’ici 3 ans, notamment en amenant les moyens consacrés à hauteur d’un milliard d’euros sur la même durée. La FAGE ne peut que saluer la volonté, mais reste prudente et attentive. En Janvier 2015 déjà, François Hollande annonçait l’universalisation du service civique, avec une montée en charge à 150 000 volontaires en un 2015. Un an plus tard le compte n’y est pas, faute de moyens. 
 
La FAGE reste également attentive à ce que les futures missions qui seront proposées par les entreprises et services publics ne dénaturent pas le principe du service civique.Il est nécessaire d’en renforcer le cadrage et l’évaluation, ainsi que d’accompagner la montée en charge du nombre de missions par une augmentation annuelle des moyens.Il est aussi nécessaire d’engager des moyens et de la volonté dans la démocratisation du service civique devant permettre plus de mixité sociale au sein des volontaires qu’il mobilise."

Sophie Boury
Attachée de presse
|GSM 0675337930

Autres Actualités 2016

Cnajep