Share |


Loi Travail : communiqué de la FAGE

 

Actualités
des Membres
Archives 2016

La FAGE publie un communiqué à propos de la Loi Travail.

Paris, le 5 juillet 2016

" La Loi Travail ouvre de nouveaux droits. Elle doit être adoptée !

Si la méthode n’a pas été la bonne autour de ce projet de loi, notamment avec la publication d’un avant-projet provocateur, elle ne doit pas pour autant faire oublier la réalité actuelle du texte, rendue possible notamment par la FAGE. Le texte actuel du projet de loi travail ouvre des droits nouveaux pour toutes et tous, et en premier lieu pour les jeunes.

Dans un monde où l’accès, à tout moment de la vie, à la qualification est un enjeu déterminant et une condition sine qua none de la capacité d’une personne à choisir son parcours professionnel, il est impératif d’assurer l’égalité d’accès à la formation ! C’est ce que propose la nouvelle version de la loi travail, grâce au Compte Personnel d’Activité, à la Garantie Jeune, au droit universel à la formation.

La Garantie Jeune, c’est la première réponse d’ampleur apportée au drame du décrochage scolaire, qui concerne chaque année des centaines de milliers de jeunes. Retirer le projet de loi, c’est faire une croix sur cette avancée sociale majeure dont la FAGE avait fait une condition impérative au dialogue.

Le droit universel à la formation et le CPA, c’est la préparation de l’avenir pour toutes et tous. Qui ignore encore que demain, la frontière entre formation initiale et formation continue s’effondrera et que chacun.e sera coutumier.e d’allers-retours régulier entre formation et travail. L’acquisition tout au long de la vie de nouvelles compétences est un prérequis de la liberté de tout à chacun de s’émanciper. Le renouvellement et le perfectionnement des savoirs est le gage pour toutes et tous d’un parcours choisi, et non subi ! C’est cette vision de l’avenir que la FAGE défend.

Le renforcement du dialogue social dans l’entreprise est aussi une aspiration des jeunes. Décentrer le pouvoir, la prise de décision pour l’amener au plus près, là où elle est réelle et accessible pour toutes et tous est un enjeu démocratique énorme au moment même ou de trop nombreux de nos pairs se détournent de l’exercice démocratique, de la chose publique.

La FAGE s’était opposée à la première version du projet de loi travail mais contrairement à d’autres syndicats, elle a fait le choix de la proposition, et de la revendication d’ajout de mesure favorisant la protection et l’accès à la qualification et à l’emploi des jeunes ! Elle a pesé dans les débats, y compris parlementaires suite à la présentation de la seconde version du projet de loi et obtenu satisfaction puisque le texte répond désormais à ses revendications.

Il est faux de dire que « La Jeunesse » est contre ce que contient ce projet de loi. Lors du débat autour du projet de loi, au printemps, et alors que la FAGE expliquait dans les universités que le projet de loi remanié suite à son action contenait des avancées majeures, elle a remporté la majorité des élections étudiantes face à des syndicats n’ayant pas émis de propositions de modification du projet de loi ! "

Autres Actualités 2016

Cnajep