Share |


Parole nationale de la JOC sur l’extrême droite

 

Actualités
des Membres
Archives 2015

Alors que les éléction régionales approchent la JOC de France prend position et publie une parole nationale sur l'extrême droite.

"Les 6 et 13 décembre 2015 auront lieu les élections régionales. Actions de formation et d’apprentissage, alternance, sport, culture, gestion des transports… Les compétences de la région nous concernent particulièrement en tant que jeunes du milieu ouvrier.

Avec le mode du scrutin de ces élections, il suffit d’arriver en tête avec un gros tiers des voix pour s’assurer la majorité absolue des sièges. Mathématiquement, la triangulaire rend le seuil de victoire plus bas. Ce seuil de victoire, des partis d’extrême droite l’ont déjà atteint aux élections européennes ou départementales. Ces triangulaires empêchent des partis de s’allier pour « faire front » contre l’extrême droite, comme ils ont pu le faire lors d’autres élections.

Le parti d’extrême droite qui nous inquiète le plus est le Front National. Il dénonce une société de désordre et il a une volonté d’un nouvel ordre fondé sur un pouvoir autoritaire et policier pour défendre la préférence nationale. Ce parti utilise la peur, le racisme, le sentiment d’insécurité et les souffrances dues au capitalisme.
Le FN ne devrait pas avoir de difficulté à atteindre de nouveau un score de 35%, dans les régions (ou nouvelles régions) suivantes : Nord-Pas-de-Calais-Picardie, Provence-Alpes-Côte d'Azur, Alsace-Champagne-Ardennes-Lorraine et Bourgogne-Franche-Comté.

Comment expliquer des scores si élevés ? Il est facile de se reconnaître dans certaines parties du discours des partis d’extrême droite. Ce sont pour la plupart des constats que nous portons : déceptions et manque de confiance en une partie des élus, précarité économique et sociale, concurrence subie...

Par le vote, par des expressions locales, par des actions d’éducation populaire, déconstruisons collectivement les idées propagées par l’extrême droite et réinventons la solidarité !

C’est du côté des réponses proposées que nous nous plaçons en oppositions totales aux idées d’extrême droite. Les solutions de ces partis portent sur la préférence nationale, l’expulsion des étrangers, la fermeture des frontières, l’islamophobie, la xénophobie, le racisme, l’assignation des femmes à leur rôle de mère, l’homophobie… Les partis d’extrême droite rendent des groupes de personnes, qui ne seraient pas égaux des autres humains, responsables des crises mondiales qui nous bousculent.

Le contexte de précarité grandissante, d’insécurité sociale (notamment chez les jeunes), l’exploitation de la force de millions de travailleurs en France et dans le monde dans des conditions de rémunération et de vie inacceptables ne doit pas mener à la réponse de l’extrême droite : la haine de l’autre pour se protéger soi..."

Autres Actualités 2015

Cnajep