Share |


La valorisation de l'activité bénévole par la Validation des Acquis de l'Expérience (VAE)

 

Actualités
des Membres
Archives 2015

Le sport est aujourd’hui une composante à part entière de la société, dans laquelle un grand nombre de personnes s’engagent bénévolement. Les structures associatives se développent et se professionnalisent grâce à l’investissement personnel de près de deux millions de passionnés. Cet investissement, a vocation à être reconnu par la Validation des Acquis de l’Expérience, dispositif, mis en place en France par la loi de modernisation sociale du 17 janvier 2002.

La VAE offre la possibilité d’obtenir tout ou partie d'une certification (diplôme, titre à finalité professionnelle ou certificat de qualification professionnelle) sur la base d'une expérience professionnelle salariée, non salariée et/ou sur le bénévolat et/ou sur le volontariat. Dans le champs de la jeunesse et des sports, plusieurs diplômes sont concernés, comme le brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport (BPJEPS).

Toute personne, quelle que soient son âge, sa nationalité, son statut et son niveau de formation, ayant au moins 3 ans d'expérience salariée, non salariée ou bénévole a un droit à la VAE. Cette certification qui peut être un diplôme, un titre ou un certificat de qualification professionnelle doit être inscrite au Répertoire national des certifications professionnelles.

Tout bénévole pouvant justifier d’une expérience d’au moins 3 ans dans une activité qui est en rapport direct avec le titre ou le diplôme souhaité peut ainsi bénéficier de la VAE. Le dispositif VAE prévoit un accompagnement du candidat de la recevabilité de son dossier jusqu’à l’évaluation du jury chargé de valider l’expérience. L’accompagnement de ces démarches varie en fonction de la branche dans laquelle le candidat souhaite valider son expérience.

La procédure de validation se déroule en quatre étapes. Dans un premier temps, le candidat doit s’informer sur la qualification qu’il souhaite valider, pour cela des structures sont ouvertes pour guider le candidat : les Points Information Conseil (au niveau régional). Par la suite, le candidat doit préparer son dossier de recevabilité, il peut utiliser le formulaire CERFA n° 12818*01. Puis, la phase d’accompagnement débute, elle est personnalisée et se poursuit jusqu’à l’évaluation du candidat. Pour finir, la dernière étape est la validation par le jury qui vérifie les compétences et qui peut décider de valider totalement, partiellement ou de refuser la VAE.

Pour reconnaitre l’expérience bénévole, plusieurs outils sont disponibles comme le « Passeport Bénévole » utilisé par France Bénévolat ou encore le « Carnet de vie du bénévole »,  du Comité national olympique et sportif Français (CNOSF). Ils permettent notamment d’enregistrer les missions effectuées, le parcours associatif, le projet et les connaissances acquises dans le milieu associatif.

Le processus de VAE est d’une durée longue (entre six mois et une année en moyenne), n’est pas gratuit, et n’est pas nécessairement validé par le jury, il est donc nécessaire pour le bénévole volontaire de bien préparer son projet.

Autres Actualités 2015

Cnajep