Share |


Communiqué : la JOC régit à l'invitation de Marion Maréchal-Le Pen par le diocèse de Fréjus-Toulon

 

Actualités
des Membres
Archives 2015

La Jeunesse Ouvrière Chrétienne (JOC) et la Jeunesse Etudiante Chrétienne (JEC) ont publié un communiqué commun concernant l'invitation de Marion Maréchal-Le Pen par le diocèse de Fréjus-Toulon à l’occasion de ses Universités d’été.

Paris, le 4 septembre 2015

"C’est avec une grande surprise que nous avons appris qu’à l’occasion de ses Universités d’été, le diocèse de Fréjus-Toulon, par la voix de son évêque, Mgr Dominique Rey, avait décidé d’inviter Mme Marion Maréchal-Le Pen, députée FN et candidate aux régionales en région PACA. Cette dernière est intervenue le 29 août 2015 aux côtés de M. Hervé Mariton (Les Républicains) et de M. Simon Renucci (PS) lors d’une table ronde, sur le thème « Médias et Vérité », animé par l’évêque lui-même. Les mouvements de jeunesse de l’Action Catholique que sont la JEC et la JOC condamnent énergiquement cette invitation formulée, par une institution catholique, à une élue FN en pleine campagne électorale.

En tant que jeunes chrétiens engagés dans la société, nous approuvons sans réserve le principe de débattre avec toutes les formations politiques, et sur tous les sujets. Pour autant, nous ne pouvons nous empêcher de nous interroger sur cette invitation, qui plus est formulée par un diocèse. Elle ne peut que contribuer à banaliser les positions politiques portées par le FN qui sont, de l’avis même de Mgr Olivier Ribadeau-Dumas, porte-parole de la Conférence des Evêques de France (CEF), contraires aux enseignements de l’Eglise. Invitons, discutons, débattons avec chacun, croyant ou non, à partir du moment où nous avons un objectif commun : la reconnaissance de la dignité humaine pour chaque homme et chaque femme. Il ne nous semble pas que Mme Maréchal-Le Pen partage cette ambition avec nous. Elle s’est en effet illustrée à plusieurs reprises par des propos insultants, notamment vis-à-vis des immigrés et de l’Islam ou dernièrement contre la Réforme. Nous ne pouvons pas tolérer que la parole soit donnée à des propagateurs de haine.

Car, dans le même temps, la députée ne manque pas de revendiquer son héritage « judéo-chrétien » lors de sa participation au pèlerinage de Chartres organisé par les catholiques traditionalistes de Notre-Dame de Chrétienté. « Ouvrons les yeux de certains catholiques tentés par le vote FN », comme y appelait Mgr Jean-Michel Di Falco, évêque de Gap et d'Embrun. Nous assistons aujourd’hui à un recul de la hiérarchie catholique face aux idées de haine et de rejet de l’autre véhiculées par l’extrême-droite. Les valeurs chrétiennes basées sur l’amour, l’accueil et la solidarité ne peuvent être ainsi bafouées. En lieu et place d’une invitation à ses Universités d’été, en pleine campagne électorale, peut-être le diocèse de Fréjus-Toulon aurait-il dû adresser à Mme Marion Maréchal-Le Pen un exemplaire de la Doctrine Sociale de l’Eglise pour lui rappeler que les valeurs de fraternité et de dignité humaine, absentes de son programme politique, sont au cœur de l’engagement chrétien."

 

Autres Actualités 2015

Cnajep