Share |


Avis du CESE sur l’accès des jeunes aux droits sociaux : la FAGE entendue et satisfaite

 

Actualités
des Membres
Archives 2012

Le 12 juin dernier, le Conseil Économique Social et Environnemental a adopté un avis intitulé « Droits formels / droits réels : améliorer le recours aux droits sociaux des jeunes ». La FAGE, membre du CESE, auditionnée pour cet avis, se satisfait d’avoir retenu l’attention de la section des affaires sociales et de la santé sur un certain nombre de propositions.

C’est tout d’abord, la volonté de voir enfin une politique de jeunesse cohérente, continue et interministérielle qui ressort de l’avis du CESE. La FAGE s’en félicite et appelle de ses voeux le gouvernement Ayrault à sa mise en place.

De cet avis, la FAGE relève la volonté de voir les aides et les dispositifs de soutien aux jeunes se développer pour en améliorer l’efficacité et la lisibilité. Le CESE préconise ainsi la création ou le renforcement de guichets uniques pour les jeunes que ce soit pour l’action sociale aux étudiants avec un CROUS aux missions élargies à la santé et à la mobilité internationale ou par la création d’un service public de l’information, de l’orientation et de l’accompagnement.

Le CESE met aussi en avant la nécessité d’assouplir les critères d’attribution du rSa jeune. Un accès au rSa pour ceux ayant travaillé pendant 840 heures, soit 6 mois, au cours des deux dernières années est alors préconisé. La FAGE souhaite aller plus loin et demande une réelle aide à l’insertion accessible aux plus grands nombres des jeunes.

La troisième chambre souhaite réfléchir à un droit à la qualification pour tous s’inscrivant dans un droit à la formation tout au long de la vie et une réflexion sur son financement via le versement d’une allocation. Pour autant, le Conseil explique très clairement « qu’il s’agisse du versement d’une dotation ou d’une allocation, la question de la prise en compte des revenus du seul jeune ou également de ceux de sa famille doit être posée. Conditionner l’accès à ces prestations, ou en moduler le montant, en fonction des revenus de la famille aurait sans doute un plus grand impact en termes de redistribution ». Est reprise ici la proposition de l’Aide Globale d’Indépendance, AGI, imaginée par la FAGE, une aide globale sur critères sociaux du jeune et de sa famille permettant redistribution et gommage des inégalités sociales.

Le logement n’a que peu été traité par le Conseil. Bien qu’un avis futur du CESE traitera de cette question, la FAGE aurait souhaité un avis plus complet. Avoir son logement est en effet une des grandes étapes de l’indépendance du jeune et représente plus de la moitié du budget d’un étudiant.

Enfin le Président de la République était présent lors de la présentation de cet avis au CESE et a exprimé son souhait de voir le rôle du CESE renforcé. La FAGE ne peut alors qu’espérer que cet avis sera fondateur d’une véritable politique de jeunesse menée par le gouvernement de Jean-Marc Ayrault.

Contacts presse :
Philippe LOUP Président de la FAGE
06 86 63 41 44 – philippe.loup@fage.org

Julien Blanchet Premier Vice-président en charge des Affaires Académiques
06 33 41 13 53 – julien.blanchet@fage.org

Télécharger le communiqué 


 

Autres Actualités 2012

Cnajep